28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 06:10
Posted in News on avril 27, 2011

Cette année la fête de Pâques tombant à la même date , les Eglises Chrétiennes du Val d’Oise décident de célébrer ensemble la Proclamation de la Résurrection du Christ.

Une association de représentants des diverses églises (église catholique romaine , église évangelique libre, église orthodoxe copte et église réformée de France) a préparé et animé cette célébration, au bord du lac d’Enghien-les-Bains, dans le Val D’Oise.

Voici quelques vidéos de ce rassemblement :


Prière et Kyrie par le Père Moussa Naguib église orthodoxe copte de Deuil et
Mgr Jean Yves Riocreux évêque du diocèse de Pontoise :





Un petit chœur de l’église copte chante EKHRISROS ANESTI Ce chant est suivi ensuite
par l’hymne Christ Jésus ressuscité en vérité ressuscité en dialogue en français et en copte ,
avec le chœur mixte composé de participants des divers cultes :




D’autres vidéos sont disponibles :
- Prière universelle par les membres de l’église 
- Proclamation “Christ est ressuscité” en plusieurs langues
- Chant : Criez de joie, Christ est ressuscité
- Seconde Parole d’Abouna Moussa Wahib

Tensions après le choix d’un gouverneur chrétien
Posted in News on avril 27, 2011

« Musulmans, chrétiens, une seule main ! » C’était l’un des slogans de la Révolution du 25 janvier en Egypte. Mais derrière un œcuménisme de façade, les tensions religieuses s’intensifient et l’insécurité se développe. Reportage à Qena, dans le sud-est du pays.

(De Qena) Qena, ville d’environ 200 000 habitants, située à une trentaine de kilomètres de Louxor. Sous un soleil accablant, quelques milliers de manifestants – musulmans – défilent joyeusement et, passant devant la cathédrale Saint-Marc, interpellent leurs compatriotes coptes, rassemblés pour la prière du Vendredi saint.

Dans l’enceinte de l’édifice, l’ambiance est tout autre. Les gamins sont vigoureusement priés de ne pas regarder par dessus le mur. Quelques hommes rassemblés devant la haute porte en fer font les cent pas. « Une seule main ! C’est de la connerie ! » lâche Mina, un jeune diplômé de 22 ans.

Depuis vendredi 15 avril, la contagion révolutionnaire a atteint Qena, cette ville du Saïd, région rurale du sud de l’Egypte. Des premières manifestations ont éclaté au lendemain de la nomination d’un nouveau gouverneur. Ancien lieutenant de police au Caire, Emad Mikhaïl a été dans un premier temps conspué par une grande partie des habitants, toute confession confondue.

« La manifestation a été récupérée par des groupes islamistes »

 

 

Punition collective pour les chrétiens d’Egypte pour la mort de deux musulmans

Posted in News on avril 27, 2011

Après la mort de deux musulmans, le 18 avril la violence sectaire a éclaté dans la ville du sud de l’Egypte d’Abou El Balad Qurqas, dans le gouvernorat de Minya, à 260 km au sud du Caire. Un chrétien copte a été tué, une vieille femme a été chassée de son balcon du deuxième étage et dix coptes ont été hospitalisés. Des maisons coptes, les magasins, les entreprises, les champs et le bétail ont été pillés et incendiés.

Les Chrétiens vivaient dans la terreur, anticipant un bain de sang pour le vendredi 22 avril parce que les musulmans avaient annoncé leur intention de venger la mort de deux musulmans. Beaucoup de rumeurs couraient à Abu Qurqas disant uqe de nombreux étrangers et des camions chargés d’armes entraient dans le village pour mener exécuter les menaces faites au cours de la semaine de Pâques. Les villageois chrétiens terrorisés ont demandé de l’aide partout, en demandant la protection, même à des groupes coptes en Europe et aux États-Unis

“Les musulmans ont jeté mon mère du balcon du deuxième étage et ont incendié ma maison”, a déclaré Adel Abdulllah à Hazem Refaat de Free Coptes . Son entreprise et ses biens ont été incendiés et son père et trois frères ont été arrêtés car il a été soupçonner d’avoir tuer les deux musulmans.

Le Copte Eid Roshdy, a été poignardé au cours de la violence et est décédé plus tard à l’hôpital.

Selon l’évêque copte Anba Makarious vingt familles ont vu leurs maisons et les commerces pillés puis incendiés par les musulmans, et leur bétail a été volé. “Un magasin était à seulement 50 mètres de la station de police”, dit-il. Il a également confirmé l’histoire de la mère d’Adel Abdallah, qui a été jeté hors du balcon du deuxième étage.

Un Couvre-feu a été imposé dans le village le mardi soir et mercredi, de 19 heures jusqu’à 6 heures pour contrôler la violence, mais diverses sources ont signalé que les pillages et destructions de biens copte s’est poursuivie après le couvre-feu, même en la présence de l’armée et de la police.

Selon les villageois une bagarre a éclaté le lundi 18 avril entre les deux familles musulmanes, Abdel-Kader et el-Gazzar qui a entraîné la mort de deux musulmans. Pendant ce temps une altercation a eu lieu en face de la villa de l’avocat copte Alaa Roushdy Reda entre un chauffeur de minibus et les passagers et les gardes de la villa sur un dos d’âne construit en face de la résidence, où le conducteur revendiquée que ce dos d’âne a endommagé son bus. Les gens se rassemblèrent et les gardes de la villa ont tiré en l’air pour disperser la foule. Les Coptes ont été accusés du meurtre des deux musulmans.

Mgr Makarious êveque d’el-Minya et d’Abu Qurqas a dit que la première version de l’histoire était que les musulmans ont été tués pendant le combat entre les deux familles musulmanes, puis l’histoire a changé afin d’accuser les Coptes.

Ayad Shaban, un villageois a déclaré à Al Karma TV que les musulmans ont été tués dans le côté Est du village où la majorité des musulmans vivent. “Puis l’histoire du dos d’âne est venu et les musulmans reliait les deux ensemble et ont accusé les chrétiens de la mise à mort. Il n’y a pas de preuve que les chrétiens ont tué les musulmans.” Il a ajouté que la relation entre les musulmans et les chrétiens sont généralement bonnes et estime que celui qui a créé cette histoire est venue de l’extérieur du village et a excité les musulmans.

En représailles, les musulmans ont attaqué et pillé deux cafés touristiques appartenant à l’avocat Roushdy. Un café-restaurant a été transformée en mosquée appelée les “Martyrs” et le second a été détruit.

Le lendemain, lors des funérailles des musulmans morts, des centaines de musulmans des villages voisins et des flyers leurs ont été distribués disant que les chrétiens étaient les coupables. Après avoir enterré les morts, la foule musulmane a crié à la vengeance de leurs deux “martyrs” et ont attaqué des maisons chrétiennes en criant «Allahu Akbar».

Voici une vidéo montre les musulmans pillant les biens des coptes avant de tout incendier en chantant «Allahou Akbar». Les soldats sont là en regardant mais ne font rien :



Père Rofail de l’église des Saints à Abou Qorqas a déclaré: “C’était terrible, les gens qui ont été à l’enterrement en sont partit et ont commencé à tirer en l’air et lancé des cocktails Molotov dans les maisons et les champs appartenant à des coptes, des maisons ont été démolies et tout ce qui appartenait à des chrétiens a été détruit. ”

Selon la militante Copte Nader Shoukry, quinze coptes et huit musulmans ont été arrêtés pour l’assassinat des deux musulmans. Personne n’a été arrêté pour les attentats contre les Coptes. “Aucun des musulmans qui ont pillé et détruit des biens copte a été interrogé, a déclaré l’évêque Makarious. Il a ajouté que c’était un miracle que les coptes n’ont pas été blessés lorsque leurs maisons ont été incendiées. “Ils ont dû sauter par-dessus les toits des maisons voisines pour échapper aux flammes. Dans un cas, un mur a dû être cassé entre deux maisons pour amener les gens comme ils ne pouvaient pas s’échapper autrement.” Il a critiqué la police et l’armée pour ne pas avoir pris la situation sous contrôle. “Nous nous attendions à plus d’implication de la part de la police et de l’armée”

Le nouveau gouverneur d’el-Minya est apparu sur la chaîne égyptienne Hayat TV et a déclaré que les incidents à Abou Qurqas El Balad n’était pas sectaire, mais un combat basé sur un dos d’ane qui a dégénéré.

Les forces de sécurité ont empêché les chaînes de télévision de filmer à l’intérieur du village et les musulmans ont aussi tenté d’empêcher les chrétiens de filmer, mais de nombreux clips vidéo ont été téléchargés sur YouTube ( vidéo montrant les maisons coptes après les pillages).

L’avocat Copte Dr. Ihab Ramzy a appelé les Coptes qui ont eu leurs biens endommagés ou perdus de déposer une plainte à la police afin qu’il les soient indemnisé. Il a dit qu’ils avaient le devoir de nommer les assaillants dans leur rapport, mais cela ne pouvait pas être tout le temps possible parce que les victimes ont été menacées par les musulmans de ne pas citer leurs noms.

Le procureur/avocat Roushdy a été arrêté par les deux militaires la semaine dernière et accusé de provoquer des émeutes qui ont conduit à la mort et des blessures des citoyens. Aujourd’hui, les militaires lui ont ordonné une détention pendant 15 jours en attendant les investigations.

(via AINA)


Partager cet article
Repost0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch

Archives